Gruppe für eine Schweiz ohne Armee

Antikriegsdemo - «Les raisons de la colère»

 
-> Deutsche Übersetzung

Daniel Bolomey, Secrétaire général Amnesty International, Section suisse

Chers amies, chers amis,
très chers militantes et militants des droits humains et défenseurs de le Paix,

Au-delà de l'émotion qui nous étreint à la pensée des victimes innocentes d'un conflit qui leur est injustement imposé, c'est un sentiment de colère qui prévaut aujourd'hui suite aux attaques massives en cours sur l'Irak qui mettent gravement en danger sa population. J'aimerais partager avec vous les raisons de la colère .

Nous sommes en colère contre la volonté des USA et de certains de ses alliés de prétendre résoudre les souffrances du peuple irakien par une accumulation de nouvelles souffrances, par des tapis de bombes et par des destructions massives. Selon une note du Groupe de Recherche et d'Information sur la Paix, on peut craindre entre 48'000 et 261'000 morts civils et militaires sur une période de six mois. Selon l'OMS ce ne sont pas moins de 500'000 personnes qui vont avoir besoin d'un traitement médical d'urgence. Selon le HCR ce sont plus de 600'000 personnes qui seront déplacées dans un premier temps, et si la guerre s'enlise, ils seront des millions sur les routes et dans des camps de fortune.

Nous sommes en colère contre le mépris affiché pour le droit international, sur lequel se sont construits au XXe S., au prix des larmes et du sang, les règles de relations entre Etats, les normes de protection des civils dans les conflits et toute la panoplie des traités de protection des droits humains. A-t-on le droit comme le font les USA, parce qu'on dispose de l'hégémonie de la force, de fouler aux pieds ces règles, de rejeter l'idée magnifique de la Cour pénale internationale qui devrait juger les responsables de crimes de guerre et contre l'humanité, de traiter des prisonniers au mépris du droit comme cela se fait à Guantanamo?

Nous sommes en colère et rejetons avec force le concept de banalisation de l'exécution extrajudiciaire, qui veut que ceux qui sont désignés comme terroristes ou dictateurs perdent le droit à un procès équitable, à la défense et soient ciblés pour l'exécution en dehors de toute légalité.

Nous sommes en colère contre tous ceux qui s'alignent pour des raisons d'opportunisme et d'intérêt immédiat sur la position américaine au mépris des opinions publiques qui montrent clairement de quel côté les peuples du monde se trouvent, du côté de la Justice et de la Paix. Il est heureux de voir comment les jeunes, les écoliers, les lycéens et les étudiantes ont pris l'initiative de la protestation contre la guerre, sur une base spontanée, pacifiste et solidaire.

Notre colère est également dirigée contre les tergiversations de notre gouvernement suisse qui n'est pas en mesure de tenir un discours clair, mais tend à dire en même temps qu'il regrette la guerre, mais que les exportations d'armes peuvent se poursuivre vers le principal belligérant. Si nos exportations et nos importations de matériel militaire sont si dérisoires, pourquoi prétendre que leur interruption pourrait mettre en cause notre économie?

Mais notre colère est belle, elle est constructive, elle est positive, elle est pacifique, elle porte en elle les bases d'un monde meilleur, elle éveille les consciences à la citoyenneté et à la responsabilité, elle portera des fruits ; alors que la force et le mépris du droit ne peuvent qu'engendrer vengeance, haine et destructions.

Notre colère et nos protestations sont dirigées vers les responsables de ces atrocités, vers ceux qui méprisent la justice et le droit, et en aucun cas vers les millions d'Américains et de Britanniques qui partagent aujourd'hui avec nous la rage de voir leurs autorités ne pas tenir compte de leur propre opposition à la guerre.

En lieu et place, qu'offre-t-on aux Irakiens?

Des millions de voix crient aujourd'hui dans le monde entier leur colère et leur indignation. Faisons en sorte que ces voix ne se taisent pas et que la protestation se développe.

LES DROITS HUMAINS PAS DES BOMBES !!!
MENSCHENRECHTE STATT BOMBEN !!!

Je vous remercie.


Zurück zur Übersicht.

[ Wie geht es weiter? ]
© Gruppe für eine Schweiz ohne Armee, 10.03.2006, Webdesign dbu